Revue professionnelle >

Prise en charge de l’encéphalopathie hypo xique-ischémique du nouveau-né à terme

L’encéphalopathie hypoxique-ischémique (EHI) suite à une asphyxie néonatale représente une complication relativement fréquente, avec une mortalité ainsi qu’une morbidité neurologique importantes. Son incidence est estimée entre 0.5 et 6‰ des naissances vivantes dans les pays développés, les formes modérées à sévères représentant environ plus de la moitié des cas1). Malgré des progrès constants au niveau recherche, aucun traitement pharmacologique n’est à ce jour reconnu comme efficace2), 3). Depuis quelques années, plusieurs études ont démontré l’efficacité de l’hypothermie modérée pour la population cible des patients modérément atteints4)–8); celle-ci est actuellement appliquée dans la majorité des unités de soins intensifs néonataux du monde ainsi qu’en Suisse.

Informations complémentaires

Auteurs
Prof. Dr med. Anita Truttmann, Service de Néonatologie, Département Femme-Mère-Enfant, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne

C. Hagmann