Revue professionnelle >

L’e-cigarette: un danger nouveau pour nos enfants

De plus en plus utilisées, les e-cigarettes et e-narguilés ne le sont pas seulement par des fumeurs adultes, mais aussi par des enfants et des adolescents1)–5). D’après une enquête récente faite en Suisse, 7 % de la population suisse a consommé des e-cigarettes (Suisse alémanique 6 %, Suisse romande 8 %, Tessin 13 %), alors que parmi les adolescents entre 15 et 19 ans, ce chiffre monte à 16 %6). Depuis peu les e-narguilés conquièrent ainsi nos écoles et appâtent les jeunes avec des parfums sucrés7). Grâce à des arômes tels que le chocolat, l’ananas, la fraise, la piña colada ou le chewing gum, les e-narguilés deviennent un produit branché pour les enfants et les adolescents4), à l’instar de la propagation des narguilés il y a une décennie8). Aux USA la vente d’e-cigarettes a triplé chaque année depuis 2007 et en France, en 2013, le nombre de consommateurs a dépassé 1,5 millions. En Suisse les e-cigarettes sont connues depuis 2005 et la vente d’e-cigarettes contenant de la nicotine est officiellement interdite depuis lors9). Malgré cela, chez nous également, de plus en plus d’e-cigarettes et e-narguilés sont achetées non seulement par internet, mais sont proposées aussi dans des débits de tabac spécialisés; des chiffres précis ne sont pas disponibles. Préoccupés par cette situation et par le fait que les efforts de prévention faits jusqu’ici sont ainsi contournés, la Société Suisse de Pneumologie Pédiatrique (SSPP) et la Société Suisse de Pneumologie ont rédigé une prise de position10), publiée récemment dans la Bulletin des médecins suisses.

Informations complémentaires

Auteurs
PD Dr. med. Jürg Barben, Leitender Arzt Pädiatrische Pneumologie/Allergologie Ostschweizer Kinderspital