Revue professionnelle >

Recommandations pour la prise en charge des nouveau-nés > 34 semaines avec des facteurs de risque pour une infection bactérienne périnatale (sepsis néonatal précoce)

Les recommandations pour la prévention des infections périnatales à streptocoque du groupe B (SGB) ont été publiées pour la première fois aux USA en 1996, puis révisées à plusieurs reprises, la dernière fois en 20101). Ces recommandations ont permis une nette diminution des infections périnatales à SGB aux USA1), 2). Le bénéfice d’une prophylaxie par administration d’antibiotiques perpartum à la femme enceinte a aussi pu être démontré dans d’autres situations associées à un risque augmenté d’infection néonatale (chorio-amnionite, rupture prolongée des membranes)3). Des publications récentes ont évalué l’incidence du sepsis néonatal précoce (infection survenant pendant les trois premiers jours de vie) prouvé par hémoculture à 0.76–0.9 pour mille naissances vivantes. Cependant, l’incidence réelle est probablement plus élevée car les hémocultures sont parfois faussement négatives chez le nouveau-né. La proportion des infections à SGB est de 38 à 50 %2), 4), 5). La mortalité du sepsis néonatal à SGB est de 4–11 % et les prématurés ont une mortalité clairement plus élevée que les nouveau-nés à terme1), 2). L’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) a publié en 2011 une révision des recommandations pour la prise en charge
des nouveau-nés à risque de développer une infection à SGB6). De plus, l’AAP a publié pour la première fois en 2012 des recommandations pour la prise en charge de tous les nouveau-nés avec des facteurs de risque pour un sepsis néonatal précoce7). Les recommandations suisses pour la prise en charge des nouveau-nés de mères colonisées par SGB ont été publiées en 2001. De nouvelles données scientifiques, ainsi que les nouvelles recommandations du Center for Disease Control (CDC) ont incité la Société Suisse de Néonatologie à demander une révision des recommandations nationales. Il n’existe malheureusement pas de données récentes concernant l’incidence des infections néonatales à SGB en Suisse. Ces nouvelles recommandations suisses se basent principalement sur les recommandations du CDC et de l’AAP1), 6), 7). Comme la colonisation par SGB n’est pas le seul facteur de risque pour un sepsis néonatal précoce, les recommandations ont été élargies à la prise en charge de l’ensemble des nouveau-nés avec facteurs de risque pour une infection bactérienne périnatale.

Informations complémentaires

Auteurs
Prof. Dr. med.  Christoph Berger, Infektiologie und Spitalhygiene, Universitäts-Kinderspital Zürich, Steinwiesstrasse 75, 8032 Zürich

Eric Giannoni

Jane McDougall

Dr. med. Martin Stocker, Kinderspital - Luzerner Kantonsspital, Luzern