Revue professionnelle >

Préface mise à jour des recommandations pour le dépistage auditif en Suisse

Dépistage auditif |

L’introduction du dépistage bilatéral peut surprendre, ...

Chères et chers Collègues,

C’est avec plaisir que nous publions les nouvelles recommandations pour le dépistage auditif néonatal

Ces recommandations ont été revues par la Commission d’audiologie de la Société Suisse d’Oto-Rhino-Laryngologie et de Chirurgie cervico-faciale (SSORL) sur la base des connaissances scientifiques récentes et discutées avec le comité directeur de la Société Suisse de Pédiatrie SSP et la Société Suisse de Néonatologie SSN. Quelles sont donc les nouveautés pour le pédiatre praticien, le néonatologue ou le pédiatre de service à la maternité?

L’introduction du dépistage bilatéral peut surprendre, puisque jusqu’ici un dépistage par oto-émissions acoustiques (OEA) réussi d’un seul côté était considéré suffisant. Toutefois les données et expériences scientifiques les plus récentes dans d’autres pays mettent en évidence que cela n’est plus actuel. En parallèle à cette mise à jour du dépistage auditif néonatal a été créé un manuel à l’intention des pédiatres, avec des précisions sur la manière de procéder en présence d’un résultat anormal ou d’un enfant à risque. Il est inévitable que cela amènera à plus d’examens chez le pédiatre ou le spécialiste ORL. Cela paraît néanmoins justifié du point de vue du bien de l’enfant, l’incidence de la surdité congénitale étant de 1-2/1000 nouveau-nés1)2). Autrement dit cela correspondrait à 80-160 nouveau-nés par année en Suisse et rejoindrait le nombre de cas identifiés par le dépistage néonatal3).

L’avenir nous dira si les pédiatres installés vont ou devront se procurer un appareil supplémentaire pour mesurer les OEA. Il existe des cabinets pédiatriques qui pratiquent déjà le dépistage auditif néonatal. La prestation est facturée par la position Tarmed 03.0560 (Enregistrement bilatéral d’oto-émissions acoustiques chez l’enfant/l’adolescent jusqu’à 18 ans, par le pédiatre; avec supplément 03.0570 chez l’enfant jusqu’à 7 ans).

Le dépistage bilatéral a été introduit par quelques-uns avant la publication des nouvelles recommandations, ce qui a créé une certaine confusion. Cette lacune devrait être comblée par le manuel. Nous devrions donner une chance, pour le bien des enfants, à ces nouvelles recommandations, même si dans un premier temps pourraient apparaître des difficultés et des problèmes de capacité. L’expérience de la Clinique universitaire de Zurich montre une légère augmentation des consultations de contrôle de 2% à 4-5% depuis l’introduction du dépistage bilatéral en 2016.

Références

  1. Metzger D, Pezier TF, Veraguth D. Evaluation of universal newborn hearing screening in Switzerland 2012 and follow-up data for Zurich. Swiss Med Wkly. 2013;13;143:w13905. doi: 10.4414/smw.2013.13905. eCollection
  2. Erenberg A, Lemons J, Sia C, Trunkel D, Ziring P. Newborn and infant hearing loss: detection and intervention. American Academy of Pediatrics. Task Force on Newborn and Infant Hearing, 1998–1999. Pediatrics 1999;103:527–30. 
  3. Rapport annuel 2017, dépistage néonatal Suisse, www.neoscreening.ch

Informations complémentaires

Traducteur:
Rudolf Schlaepfer
Correspondance:
Auteurs
Dr. med. Dominique Gut-Eberle, Chinderarztpraxis, Luzern / Vorstandsmitglied SGP