News >

Néphrologie pédiatrique

Rapports annuels |

Jahresbericht 2019

Giacomo Simonetti

Organisation professionnelle

Groupe de travail de la Société Suisse de Néphrologie Pédiatrique (SAPN)

Président
Prof. Dr G.D. Simonetti
Istituto Pediatrico della Svizzera Italiana
Ospedale San Giovanni
6500 Bellinzona
giacomo.simonetti@eoc.ch

Secrétaire
Dr R.O. von Vigier
Kinderklinik Wildermeth
Spitalzentrum Biel AG
2500 Biel
rodo.vonVigier@szb-chb.ch

Examens de spécialiste

Formation approfondie (examen annuel, sanctionnant)

Généralités

L’affiliation à la SAPN est ouverte à tous les médecins intéressé-e-s par la néphrologie pédiatrique. Annuellement ont lieu deux assemblées plénières, dans le cadre desquelles sont discutés des cas particuliers et des sujets de politique professionnelle et sont élaborées des guidelines.

Seulement une minorité des patients néphrologiques nécessitent un traitement hautement spécialisé telle une dialyse ou une transplantation rénale. Lors de l’organisation des offres de prise en charge il faut tenir compte de cette réalité épidémiologique; malgré cela les opportunités de prise en charge hautement spécialisée doivent être disponibles à une distance acceptable pour les patients.

En considérant ce fait, la dialyse et transplantation rénale sont réalisées dans les cliniques universitaires de Berne, Genève/Lausanne et Zurich (dialyses et dialyses péritonéales aiguës aussi à Bâle). En plus des consultations spécialisées par un-e néphrologue pédiatre sont proposées à Aarau, Baden, Bellinzona, Bienne, Lucerne et St Gall. Ce réseau est d’une importance capitale afin de garantir une prise en charge spécialisée de qualité pour tous les enfants avec une maladie rénale aiguë ou chronique.

Formation postgraduée

La formation approfondie pour le titre de néphrologie pédiatrique est définie dans le programme de formation postgraduée relatif et se conclut par un examen sanctionnant.

Sont actuellement reconnus respectivement en évaluation en tant que centres de formation les cliniques suisses suivantes:

  1. Cliniques de catégorie A, réalisant les critères de centre de prise en charge pour la dialyse aiguë ou chronique et la transplantation rénale :
  • Clinique universitaire pédiatrique, Hôpital de l’Île, Berne
  • Unité universitaire romande de néphrologie pédiatrique Genève et Lausanne
  • Clinique pédiatrique universitaire Zurich

2. Cliniques de catégorie B

  • Clinique pédiatrique universitaire des deux Bâle (en évaluation)
  • Hôpital pédiatrique St Gall (en évaluation)

Formation continue

Bien qu’il n’y ait que peu de patients pédiatriques atteints d’une insuffisance rénale terminale, de nombreuses maladies peuvent potentiellement occasionner une insuffisance rénale. Les malformations rénales congénitales comptent, d’après le Registre Pédiatrique Suisse du Rein (RPSR) et en accord avec des études épidémiologiques internationales, parmi les causes les plus fréquentes d’une insuffisance rénale terminale pendant l’enfance.

Les sujets principaux de la formation continue en néphrologie pédiatrique sont, pour le «pédiatre généraliste» aussi, outre les malformations rénales et urologiques les infections urinaires, les troubles mictionnels, les maladies glomérulaires et l’hypertension artérielle.

Activités principales

La prévention de l’insuffisance rénale est d’une importance primordiale en néphrologie pédiatrique. Cela implique aussi de développer le diagnostic anténatal et de déterminer le plus précisément possible les différentes néphropathies jusqu’au passage à l’âge adulte. Dans ce cadre se situe la collaboration entre SAPN et le Working Group on Inherited Kidney Disorders (WGIKD).

L’objectif commun et l’optimisation de la prise en charge des patients et l’amélioration du diagnostic génétique. Le groupe est de ce fait constitué par des néphrologues pour adultes et pédiatriques et des généticiens.

Un autre élément fondamental est le RPSR qui recense depuis 1970 tous les enfants avec une insuffisance rénale terminale (traités par dialyse ou transplantés). Les données du RPSR sont par ailleurs transmises annuellement au registre de l’European Society of Pediatric Nephrology (ESPN), ce qui permet une comparaison internationale et favorise le contrôle qualité du RPSR.

En outre cela permet la participation à des projets scientifiques européens. L’organisation du RPSR se fait en étroite collaboration avec l’Institut de médecine sociale et préventive (ISPM) de l’Université Berne, dont les collaborateurs garantissent aussi le respect des aspects éthiques et de protection des données.

Outre les activités de politique professionnelle habituelles, en 2019 étaient notamment à l’ordre du jour la mise à jour resp. le développement des recommandations mentionnées ci-après.

Recommandations en voie d’élaboration:

  • Diagnostic et traitement des infections urinaires de l’enfant (en collaboration avec le Pediatric Infectiology Group Switzerland (PIGS) et la Swiss Society for Paediatric Urology (SwissPU))
  • Évaluation et traitement d’enfants avec une malformation rénale congénitale (hydronéphrose).