Revue professionnelle >

Recommandations pour la prise en charge du nourrisson avec allergie aux protéines du lait de vache

L’allergie aux protéines du lait de vache (APLV) est l’allergie alimentaire du jeune enfant la plus fréquente. Selon l’étude européenne récente EuroPrevall menée sur environ 12 000 enfants avec confirmation du diagnostic par test de provocation orale en double aveugle1), l’APLV touche 0,74% des nourrissons et enfants de moins de 2 ans. Une large méta-analyse publiée en 2014 retrouvait une prévalence similaire2). L’évolution naturelle de l’APLV se fait en général vers le développement d’une tolérance. Environ 50% des enfants avec APLV développent une tolérance d’ici l’âge de 1 an, > 75% à l’âge de 3 ans et > 90% à l’âge de 6 ans1), 3), 4). Sa présentation clinque est extrêmement variable, allant du choc anaphylactique à une dysmotilité intestinale tels un reflux gastro-œsophagien ou une constipation, voire une atteinte cutanée uniquement, telle une dermatite atopique. Il est alors parfois difficile de poser d’emblée un diagnostic correct et le risque de sous- ou sur-diagnostiquer une APLV est élevé. Une procédure diagnostique rigoureuse et codifiée est donc nécessaire afin d’identifier les enfants présentant une APLV et les traiter avec une diète appropriée.

Informations complémentaires

Auteurs
Dr. Jessica Ezria, Gastroentérologie pédiatrique Département Médico-Chirurgical de Pédiatrie – CHUV

Samuel Roethlisberger

Nicoletta Bianchi

Michela Tempia-Caliera Schäppi

Jacqueline Wassenberg

Federica Angelinif