Revue professionnelle >

Des pédiatres suisses font de la recherche en Mongolie et publient une étude

En Mongolie le diagnostic et le traitement adéquats de la dysplasie congénitale de la hanche (DCH3)) n’étaient pas disponibles et l’incidence était inconnue. Il est possible de diagnostiquer et de guérir la DCH avec des mesures simples lorsque les moyens sont disponibles. En Mongolie le diagnostic de la DCH repose encore sur les signes cliniques peu fiables. Dans le doute on effectue des radiographies de la hanche, avec des appareils désuets qui occasionnent une irradiation importante des enfants. Le diagnostic est tardif (et souvent erroné), en général seulement après le 6ème mois de vie.

Informations complémentaires

Auteurs
Bayalag Munkhuu

Dr. med. Dr. phil. Stefan Essig, Institut für Hausarztmedizin / Community Care, Luzern

Erdenesuvd Renchinnyam

Prof. h.c. Dr. med. Raoul Schmid, Baarer Kinderarztpraxis, Baar

Corina Wilhelm

Julia Bohlius

Battulga Chuluunbaatar

Enkhtur Shonkhuuz

Prof. h.c. Dr. med. Thomas Baumann, St. Niklausstrasse 12, 4500 Solothurn