News >

COVID-19 questions-réponses partie 7

Covid-19 |

En pédiatrie, quelles maladies cardiaques représentent des facteurs à risques pour des complications sévères au COVID-19? 

Actuellement, il n’y a pas de facteurs de risque prouvés qui causeraient des complications sévères chez les enfants. Selon les réflexions théorétiques et en analogie aux autres infections respiratoires, les cardiopathies suivantes pourraient être associées à un risque élevé. 

  1. insuffisance cardiaque sévère
  2. hypertension artérielle pulmonaire
  3. cardiopathie congénitale avec une circulation pulmonaire dépendant d’un shunt (p.e. BT-Shunt)
  4. cardiopathie congénitale cyanotiques non corrigée (e.g. tétralogie de fallot, ventricule unique après Glenn ou avec une SaO2 <90%) 

Un test COVID est nécessaire chez ces enfants à risques qui présentent des symptômes compatibles avec un COVID. En cas d’un test positif, une discussion avec le cardiologue pédiatrique de l’enfant est proposée. Bien sûr, comme pour tous les enfants, les mesures d’hygiène recommandées sont à maintenir. La SSP soutient les recommandations de la Société Suisse de Cardiologie Pédiatrique.

L‘isolement à la maison va-t-il entraîner une augmentatio de la violence domestique ou de la violence contre les enfants? Et qu’en est-il des adolescents?

Comme le montre l’expérience de la pandémie COVID-19 en Chine, la violence domestique s’est accrue en raison de l’exiguïté du domicile, des craintes pour la santé, de l’incertitude quant à la durée de la crise et du manque de contacts sociaux. Une éventuelle surcharge des familles dans cette situation de crise peut entraîner des problèmes, surtout si elles étaient déjà en conflit. Le contrôle social de l’école et des conseillers sociaux scolaires est largement absent et pourrait aggraver le problème. Jusqu’à présent, aucune augmentation n’a été observée en Suisse. Nous ne devons pas oublier les adolescents, qui, dans une phase déjà critique de leur vie, sont en outre accablés par la distance sociale et l’isolement. Pro Juventute a donc lancé une campagne à ce sujet le 30.03.2020.
Campagne en italien

Les pédiatres doivent continuer à être vigilants et attentifs afin de ne pas oublier de protéger les enfants, même en temps de pandémie COVID-19. Veuillez lire les recommandations pour les activités liées à la protection de l’enfant du groupe de travail pour la protection de l’enfant des hôpitaux pédiatriques – une commission de la Société Suisse de Pédiatrie.
Recommandations en italien

Un membre du personnel de notre cabinet a été testé positif au COVID-19. Notre cabinet doit-il maintenant être fermé pendant 10 jours?

Non. Le personnel du secteur de la Santé continue de travailler en portant un masque. En cas de symptômes légers (sans fièvre), isolement à domicile pendant au moins 48 heures. Après ce délai, il est possible de reprendre le travail avec un masque. Voir d’autres détails importants dans les recommandations de swissnnoso. Veuillez également prendre connaissance des recommandations de l’OFSP concernant la prise en charge des malades et de leurs contacts proches à partir du 19 mars 2020.
Source: Kinderärzte Schweiz, Association professionnelle de la pédiatrie ambulatoire

Comment puis-je facturer des consultations par téléphone, e-mail et vidéoconférence?

Comme l’association médecins de famille de l’enfance Suisse mfe écrit dans sa brochure actualisée, la FMH, après avoir consulté mfe et d’autres associations, a déjà attiré l’attention de l’OFSP sur le fait que cette modification des pratiques professionnelles aura également un impact sur les statistiques de facturation. Par ailleurs, il a été demandé que les limitations pour les prestations en l’absence du patient et les consultations par téléphone, e-mail ou vidéoconférence soient temporairement suspendues afin que la charge de travail puisse continuer à être correctement facturée. Pour l’instant, nous attentons toujours la réponse du Conseil fédéral. La SSP remercie mfe pour cette initiative.

Informations actuelles de la FMH sur le coronavirus

La FMH met constamment à jour son site internet avec les réponses aux questions relatives au coronavirus. Elle informe les médecins sur les possibilités de consultation télémédicale sécurisée dans le contexte de la pandémie COVID 19, passe en revue les bases légales régissant les consultations de télémédecine et leur tarification, et récapitule les risques liés aux outils informatiques et de communication les plus courants.

Personnel médical recherché

Le domaine médical suisse recherche activement du personnel qualifié dans toutes les régions. Avez-vous une formation dans le domaine de la santé et êtes-vous prêt à vous engager? Enregistrez-vous maintenant sur Care Now